Nouvelles

Une paroi d'escalade intérieure à Sainte-Émélie-de-l'Énergie

Une paroi d'escalade intérieure à Sainte-Émélie-de-l'Énergie

La municipalité de Sainte-Émélie-de-l'Énergie vient de se doter d'une structure artificielle d'escalade au centre culturel et sportif Jean-Antoine-Leprohon (JAL). Coût de l'opération 50 000 $. L'aide du ministère de l'Éducation est de  30 908,66 $ (60 %),  la municipalité assume 30 % des dépenses et le Club d'escalade de Lanaudière (CEL) 10 %. La conception du mur a été confiée à la firme spécialisée OnSite qui a érigé une structure autoportante, puisque les murs du centre n'ont pas été conçus pour soutenir de telles charges. Le mur totalise 43,85 m2 (472 pieds2) de surface pour grimper d'une hauteur de près de 5 m (16 pieds).

Le design des voies, c'est-à-dire la répartition des prises et formes pour s'agripper et se promener sur le mur, est une réalisation d'Alexis Beaudet Roy et de Mélodie Mayer du CMEL. Ils qualifient ainsi les défis qui attendent les grimpeurs au JAL: « Le CMEL est très fier d'être le partenaire du volet escalade de la municipalité depuis plusieurs années! L'engouement et la participation des Émélinois aux activités d'escalade, organisées sur les parois extérieures de la municipalité, ont démontré l'intérêt local pour ce sport comme partout dans la province. De rendre cette activité encore plus accessible, grâce à l'escalade de bloc intérieur, est une initiative que l'on voit partout dans le monde. L'escalade de bloc consiste à grimper des parcours de moins de 5 m protégés par de gros matelas en cas d'une chute. Pratiqué à l'extérieur comme à l'intérieur, cette activité nécessite moins de connaissances techniques, donc très accessibles, par conséquent très populaires.
Lorsque la municipalité nous a fait part de ce projet, nous avons embarqué à une seule condition, offrir un produit de qualité à l'image des centres que nous, les grimpeurs, fréquentons, mais adaptés à la clientèle du village. C'est donc avec grand plaisir que nous avons configuré un mur avec OnSite qui permettra à tous d'avoir un défi à surmonter. Ce mur d'escalade s'adresse autant aux néophytes, aux tous petits, aux sportifs, mais aussi aux grimpeurs d'expérience! Nous avons conçu des itinéraires avec des volumes et des changements d'angle pour profiter pleinement du côté tridimensionnel du mur. On a très hâte que les activités débutent sur cette structure inspirante. »

Le conseil municipal est déterminé, avec l'inauguration de ce mur, à propulser Sainte-Émélie-de-l'Énergie comme partie intégrante de la pratique de l'escalade. La municipalité devient ainsi le seul lieu dans Lanaudière où s'initier et se pratiquer à l'abri des intempéries juste à côté de parois naturelles. Cette installation complète à merveille l'offre émélinoise des parois extérieures déjà existantes que sont Proximus et Sérénité.

Ce mur d'escalade sera utilisé durant les cours d'éducation physique de l'école de l'Ami-Soleil et par les usagers du camp de jour, de la Maison des jeunes les Mayais et du Git'enfant. Toute une cohorte d'animateurs certifiés sera formée grâce à une subvention de Loisir et sport Lanaudière. Finalement, le Club d'escalade de Lanaudière y offrira des cours de tous les niveaux et de la pratique libre pour les amateurs.

« L'accessibilité à des infrastructures sportives sécuritaires est un thème cher à mon cœur. La réalisation de ce mur d'escalade est une magnifique réalisation pour les petits et grands de Sainte-Émilie-de-l'Énergie et des environs. Bravo à l'ensemble des intervenants qui ont rendu possible ce projet », a pour sa part mentionné Mme Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine.

« Les impacts positifs de l'escalade sont nombreux. C'est un sport qui requiert de la concentration, de la force et de la flexibilité. Il permet d'améliorer la confiance en soi, de développer le sens de l'organisation par la résolution de problème, mais surtout il fait naître la complicité entre ceux qui le pratique ensemble. », a précisé Martin Héroux, maire de la municipalité.

                                         

 

Sur la photo

Ligne avant : Éric Tessier, conseiller, Jean-Pierre Vézina, maire suppléant, Bernard Thériault, président de Loisir et sport Lanaudière, Line Racicot-Lapointe, conseillère

À l'arrière : Marie-Claude Forget, conseillère, Julie Poirier, conseillère, Inaki Bertolino, grimpeur émélinois et Mélodie Mayer du Club de montagne et d'escalade de Lanaudière.